post

Restrictions de mouvement, distanciation sociale, prières dans les mosquées … Beaucoup de choses ont changé en seulement un an.
Les fidèles des quatre coins du monde devront observer encore un mois sacré socialement éloigné pour la deuxième année consécutive, alors que la pandémie de Covid-19 fait rage. Les gens sont toujours tenus à mettre des masques et à éviter les rassemblements afin de se protéger du Coronavirus. Cependant, des restrictions de mouvement aux prières en groupe dans les mosquées et dans les magasins, devront être respectées durant le mois de Ramadan 2021.

Quelles sont les différences entre ce mois de jeûne et le mois de ramadan de 2020 ?

Durant le mois de Ramadan 2020, les actes de culte ont été confinés aux murs des appartements et des villas des résidents, puisque le gouvernement avait recommandé de rester chez soi, en invitant les fidèles à effectuer leur prière et autres rites à domicile afin d’assurer leur sécurité.
Les membres de la communauté musulmane ont été alors invités à faire leurs prières chez eux, puisque les mosquées sont restées fermées pendant le mois sacré du Ramadan l’année dernière par mesure de sécurité Covid. Les musulmans ont offert leurs cinq prières quotidiennes et le spécial Ramadan, Tarawih, chez eux. Pour conserver la nature spirituelle des prières, elles ont été diffusées en direct depuis les mosquées.
Durant le mois de ramadan 2021, les mosquées restent ouvertes et les prières de Taraweeh seront organisées avec des mesures de sécurité Covid strictes. Les prières spéciales et la prière de Isha devraient être pratiquées dans les 30 minutes suivant l’appel à la prière.
En outre, dès la date du début du mois de ramadan 2021, toutes les restrictions de mouvement sont levées contrairement au mois de jeûne de 2020.

Alors qu’en 2020, les centres commerciaux, les marchés et les points de vente ont été autorisés à rouvrir quelques jours avant le mois sacré, mais de 12 h à 22 h seulement, cette année, les centres commerciaux et autres centres sont entièrement ouverts. Les visiteurs sont toutefois tenus de porter des masques et de maintenir une distance sociale sûre.
Au niveau des restaurants de Dubaï qui ont été autorisés à recevoir des clients à seulement 30 % de leur capacité l’an dernier, alors que les services de chicha et de buffet ont été suspendus durant ce Ramadan aussi, les restaurants doivent fonctionner à une capacité limitée.