post

Malgré les différentes rencontres qui a eu lieu entre les deux chefs d’Etat des deux Congo, Denis Sassou Nguesso et Félix Tshisekedi visant à trouver des solutions aux réfugiés de Yumbi qui ont fui l’insécurité de la région, le bureau de l’administrateur de territoire de Yumbi est gardé encore sceller suite aux multiples tensions qu’a enregistré la province du Mai-Ndombe.

Les actualités de la province du Mai-Ndombe

Selon les dernières actualités révélées au niveau du territoire de Yumbi, le bureau de l’administrateur de la région est encore scellé à la suite des tensions qui ont été observées mercredi dernier à Yumbi au niveau de la région de Mai-Ndombe. Il est important de mentionner que le peuple Nunu se rebelle contre l’installation du nouvel administrateur civil du territoire qui a remplacé le colonel Olivier Gasita. Ce dernier a essayé d’assurer la gestion de l’entité depuis le début des tensions en décembre 2018. Ces tensions avaient causé plusieurs morts.
Maitre Etibako Ndido Eddy, qui est l’un des notables représentant le peuple Nunu de la province de Bolobo Yumbi, invite les autorités centrales à mettre en place un nouvel administrateur de territoire. Selon le notable, il est important que le nouvel administrateur ne soit ni Tende ni Nunu afin d’éviter de causer une nouvelle tuerie.

D’après les médias locaux, les manifestants qui se sont rebellés contre l’administrateur, ont pu sceller le bureau du territoire de Yumbi. En effet, plusieurs dizaines membres de familles concernées ont pu se déplacer en pirogue afin de fuir l’insécurité et les actes de violences qu’a eu lieu dans la province du Mai-Ndombe.

Maître Etbako Ndido Eddy, a appelé la population du Yumbi au dialogue afin de privilégier la paix. Il est essentiel de mentionner que cette tension intervient juste quelques jours suite à l’installation de Pierre Tshitoko au sein du village qui est 100 % Tende, Mongama, comme étant nouvel administrateur du territoire. Le 3 février, la police a dû utiliser des gaz lacrymogènes afin de pouvoir disperser les manifestants qui se sont rebellés contre cette nouvelle nomination.

Vous pouvez suivre toutes les actualités congolaises sur le site officiel le journal de l’Afrique.