post

Selon les calculs scientifiques, le croissant lunaire marquant le début du mois de ramadan 2021, ne pourrait être aperçu, le 11 avril soir, en Arabie saoudite.
D’après les responsables, le comité d’observation de la lune aux Emirats arabes unis se réunira virtuellement, le lundi 12 avril, après la prière du maghrib pour annoncer officiellement la date du premier jour du mois saint en islam.

Observation du croissant naissant de ramadan 2021

Les tribunaux de la charia dans tout le pays suivront et informeront le comité de l’observation traditionnelle du croissant naissant, tandis que le comité du calendrier lunaire du département judiciaire d’Abu Dhabi continuera à collecter des preuves et à informer le comité d’observation de la lune des résultats, a rapporté l’agence de presse officielle WAM.
Si le comité, présidé par le ministre de la Justice des Emirats arabes unis, Sultan bin Saeed Al Badi Al Dhaheri, aperçoit le croissant lunaire, le Ramadan devrait débuter le mardi 13 avril.

En Arabie saoudite, la Cour suprême a assuré que le croissant lunaire ne pourrait pas être aperçu dimanche soir.
« Suite à son annonce, demandant au public de voir le croissant du mois de Ramadan, la Cour suprême compte tenir une réunion dimanche soir, le 29 du mois de Shaaban, conformément au calendrier hégirien. Mais il n’a reçu aucun rapport confirmant la vue du croissant », a indiqué un communiqué de l’agence de presse saoudienne.
En conséquence, le tribunal tiendra une session lundi le 12 avril, soir pour annoncer la décision concernant la date du début du mois de Ramadan 2021, a-t-il ajouté.

Le mois saint en islam

Le Ramadan, le neuvième mois du calendrier islamique, est une période où les musulmans du monde entier jeûnent du lever au coucher du soleil.
Les Emirats Arabes Unis ont déjà annoncé une réduction des heures de travail pour les travailleurs des secteurs public et privé dans le pays pendant le mois sacré.
Dubaï et Abu Dhabi ont décrit les mesures de sécurité à observer pendant le mois de Ramadan pour empêcher la propagation de Covid-19.
Les autorités du pays ont déconseillé les rassemblements de familles vivant dans des maisons différentes pendant le mois de jeûne, en encourageant plutôt les réunions virtuelles.