post

Le Sénégal a affirmé son souhait d’introduire au niveau de sa capitale plusieurs bus électriques, afin d’assurer le transport en commun des citoyens sénégalais, d’ici 2025. Bien conscient de l’augmentation des trajets motorisés, ainsi que de la dépendance des sénégalais surtout habitant à Dakar aux transports en commun, le gouvernement sénégalais a décidé d’adopter un Plan de déplacements urbains au niveau de la capitale, (PDUD), 2008-2025,donnant la part belle à la mobilité durable. Ce projet devrait coûter plusieurs millions de CFA selon le convertisseur dollar en cfa.

Migrer vers les transports électriques

Selon les dernières actualités partagées, le président sénégalais, Macky Sall, souhaite progressivement migrer vers des transports publics de plus en plus verts dans le pays et surtout au niveau de la capitale sénégalaise. En effet, à l’horizon de 2025, le Sénégal compte introduire progressivement plusieurs bus électriques, dans le cadre du plan de mobilité inclusive et durable.
Cet engagement a été mentionné une nouvelle fois durant le forum régional pour la promotion des bus propres dans le continent africain qui a eu lieu dans la capitale sénégalaise entre les 17 et 18 mai derniers.
Mis en place grâce à l’intervention du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar en collaboration avec le programme des Nations unies pour l’environnement en partenariat avec l’Union africaine des transports publics, cette rencontre a évoqué la nécessité en urgence d’une transition énergétique au sein des transports routiers tandis que la pollution atmosphérique est en train de devenir un enjeu sanitaire mondial.

Le transport électrique à Dakar

Selon le directeur général CETUD, Thierno Birahim, l’enjeu est extrêmement important dans les différentes grandes villes du continent africain, notamment Dakar qui selon les dernières études en 2040 la capitale comptera plus de 7 millions d’habitants.
Il est important de mentionner que le réseau de trafic routier dans la capitale sénégalaise est déjà saturé. En effet, plus de 80 % des transports motorisés se réalisent par le transport en commun.
D’après le gouvernement sénégalais, ces différents bus électriques seront dispatchés au niveau du réseau de la société de transport public de la capitale DEM DIKK ainsi qu’au niveau de l’Association de financement des professionnels du transport urbain.
Découvrez les actualités africaines en consultant le site web du journal africain.